Le président du Faso a procédé à un dépôt de gerbe de fleurs sur le site du mémorial Thomas Sankara et de ses 12 compagnons d’infortune, ce vendredi 15 octobre 2021. Si les représentants des familles des défunts étaient présents au Conseil de l’entente, Mariam Sankara n’y était pas.

15 octobre 1987, 15 octobre 2021, voilà 34 années que le père de la révolution burkinabè et 12 de ses compagnons ont été tués au Conseil de l’entente aux environs de 16h. Le procès de leurs présumés assassins qui s’est ouvert le 11 octobre dernier viendra peut-être éclairé les zones d’ombre de ce drame. Suspendu quelques heures après son ouverture, il est prévu pour reprendre le 25 octobre prochain.

En attendant, pour marquer d’une pierre blanche la mémoire de ces héros, le Président du Faso a déposé une gerbe de fleurs sur le site où le crime de leur assassinat a été perpétré. Les représentants des familles des 12 martyres ont honoré de leur présence cette commémoration. Cependant on a noté une grande absence sur le site du mémorial pour ce dépôt de gerbe de fleurs du président Roch Kaboré: Mariam Sankara, veuve de feu Thomas Sankara. Une absence qui pourrait se justifier par la fatigue selon Me Bénéwendé Stanislas Sankara, avocat de la famille, qui était aux côtés de la veuve Sankara à l’université éponyme pour sa conférence de presse dans l’après midi. «  Quand on se quittait, je savais qu’elle était déjà très fatiguée, mais je ne peux m’aventurer pour donner une raison quelconque de son absence », a-t-il nuancé. 

Lire aussi:33e anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara : ces larmes qui rappellent le drame

Le maire de la ville de Ouagadougou, Armand Pierre Beouindé, tout en saluant la mémoire de l’homme, s’est engagé à être l’ambassadeur du mémorial auprès des partenaires et des familles pour l’atteinte des objectifs communs.

Le colonel Pierre Ouédraogo, président du comité du mémorial Sankara, prenant la parole a traduit sa reconnaissance au Président du Faso pour ses actions tendant à perpétuer la mémoire de Thomas Sankara. Il en veut pour preuve l’ouverture de l’Université Thomas Sankara, et le procès de ses assassins présumés. Ces projets, selon le Colonel Pierre Ouedraogo, ont vu le jour grâce à Roch Kaboré et à son gouvernement.« Je ne peux pas ne pas citer la promotion du mot d’ordre  du président Thomas Sankara “produire burkinabè, consommer burkinabè”. Vous (Roch Kaboré) le faites si bien, en devenant le mannequin numéro 1 du Faso dan fani que vous portez avec fierté, grâce et élégance », s’est félicité le colonel Pierre Ouédraogo.

A noter que le président Kaboré n’a fait aucune déclaration au cours de cette cérémonie.

Camille Baki

5 1 voter
Évaluation de l'article

      Partager    
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
×

Powered by WhatsApp Chat

× Comment puis-je vous aider ?

Félicitation, votre inscription a été validé!

Erreur lors de l'envoi de la requête. Veuillez réessayer!

LobsPaalga will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.