La deuxième plus grande université du Burkina, baptisée université Thomas Sankara, effectue aujourd’hui sa rentrée académique. Cette date du 15 octobre n’est pas choisie par hasard. C’est en effet le 34e anniversaire de l’assassinat du leader de la révolution burkinabè. A cette occasion, la veuve du regretté président, présente à Ouagadougou pour le procès des assassins présumés de son mari, a été désignée marraine des nouveaux étudiants qui prennent le chemin des amphis. Un buste représentant le président Thomas Sankara, érigé dans l’enceinte de la nouvelle université, a été dévoilée. Ci-dessous, les deux messages délivrés par Mariam Sankara à ses filleuls étudiants et à la découverte du buste souvenir de son défunt époux.

Aperçu du buste du leader de la révolution burkinabè érigé devant l’université Thomas Sankara

MESSAGE POUR L’UNIVERSITE THOMAS SANKARA

1-Monsieur le Ministre de l’enseignement supérieur de la recherche scientifique et de l’innovation
2- Mesdames et messieurs les membres du gouvernement
3- Eminentes personnalités
4- Monsieur le président de l’université Thomas SANKARA
5- Chers filleuls
6- Mesdames
7- Messieurs

Monsieur le ministre de l’enseignement supérieur, monsieur les ministres, excellence messieurs les ambassadeurs, Monsieur les présidents et vice -président de toute les universités publiques du Burkina, Monsieur le Président de l’université Thomas SANKARA, Mesdemoiselles, messieurs, jeunesse estudiantine du Burkina Faso.

Je suis très contente d’être parmi vous aujourd’hui, dans l’enceinte de l’université baptisée Thomas SANKARA, à l’occasion de la cérémonie de rentrée solennelle des universités du Burkina pour l’année 2021-2022.

Mais, au-delà de ma personne, c’est toute la famille du président Thomas SANKARA qui se trouve honorée ; nous pouvons tous être fières de la reconnaissance posthume du président SANKARA.

Le président SANKARA a laissé à notre peuple une vision de la société, dans laquelle il est demandé aux dirigeants d’être exemplaires dans la conduite des affaires de la cité, et plus particulièrement dans le respect de la chose publique ; cela, il l’exprimait dans ce slogan : s’instruire pour mieux servir et non se servir.

A travers son œuvre, il est exigé aux citoyens d’être collectivement et individuellement responsables de leurs actes.

L’université est à cet égard un dispositif par lequel nous pouvons nous inspirer des acquis de la révolution du 04 août 1983 pour poursuivre la construction d’un nouveau Burkina, assis des valeurs éthiques d’honnêteté, d’intégrité et de respect.

En tant qu’étudiant, vous avez la lourde tâche d’acquérir des connaissances et de les mettre au service du peuple Burkinabè en particulier et Africain en Général.

Dans cette perspective, je serais très heureuse en ma qualité de marraine que nous puissions ensemble nous donner la main pour inventer quelque chose de nouveau pour rayonnement de cette université.
Je vous remercie.

Madame Mariam SANKARA.

INAUGURATION DE LA STATUE THOMAS SANKARA

Monsieur le ministre de l’enseignement supérieur, monsieur les ministres, excellence messieurs les ambassadeurs, Monsieur les présidents et vice -président de toute les universités publiques du Burkina, Monsieur le Président de l’université Thomas SANKARA, Mesdemoiselles, messieurs, jeunesse estudiantine du Burkina Faso.

Je suis émue de découvrir avec vous, la statue qui vient d’être érigée à l’honneur du Président Thomas SANKARA.

La famille du président Thomas SANKARA se joint à moi pour remercier l’université de cette initiative.

Nous félicitons les auteurs de cette belle œuvre architecturale que nous allons soigneusement garder pour la postérité.

Cette œuvre placée à l’entrée de l’université est un travail de souvenir et de mémoire pour les générations d’enseignants et d’étudiants actuels et futures.

Mon rêve est que cette statue nous rappelle au quotidien le souvenir de la révolution, menée dans notre pays par Thomas SANKARA et ses Camarades entre 1983 et 1987. Ce sera l’image d’un leader qui a aimé son pays et qui s’est dévoué pour la transformation de son pays, transformation qui a été brutalement interrompu par les ennemis du Burkina.


Cette statue est le souvenir d’un homme et d’une révolution au cours de laquelle notre pays a été dénommé Burkina Faso c’est-à-dire Pays des Hommes intègres. Le pays des hommes intègres n’était pas une simple dénomination, mais un projet centré sur l’homme. Ce projet consistait à transformer l’homme, afin qu’il soit armé du savoir et des valeurs éthiques ; et d’une part il consistait à transformer individuellement et collectivement le Burkina à partir de ses hommes de valeurs, intègres et bien formés.

En inaugurant cette statue dans l’université qui porte son nom, nous devrons avoir en tête cette double exigence. Produire et accumuler les connaissances en vue de transformer l’homme et de contribuer à construire durablement et harmonieusement notre pays. Ces idées, seront pérennisées je l’espère, dans la conscience de jeunes qui feront le Burkina de demain.

La patrie ou la mort ; nous vaincrons
Je vous remercie.

Mariam SANKARA

5 1 voter
Évaluation de l'article

      Partager    
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
×

Powered by WhatsApp Chat

× Comment puis-je vous aider ?

Félicitation, votre inscription a été validé!

Erreur lors de l'envoi de la requête. Veuillez réessayer!

LobsPaalga will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.