Après vingt années remplies de labeur et de créativité, la maison Anne’C Couture donne une nouvelle identité à sa marque éponyme Bazem’se qui devient « Sébastien Bazémo », du nom de son promoteur. En attendant son dévoilement à la fin  du mois courant, la nouvelle identité a été lancée ce 13 août 2020, à travers une conférence de presse tenue  dans les nouveaux locaux de l’entreprise à Ouagadougou.

Le nouvel atelier d’Anne’C Couture tourne déjà presque à plein régime

A la périphérie sud de la capitale, une bâtisse se distingue des autres par sa couleur orange, vive et accrocheuse. C’est là que l’entreprise Anne’C Couture, sous sa nouvelle identité, s’installe. Et c’est  là également que les journalistes ont été conviés pour découvrir ce que sera désormais la marque Bazem’se. Principaux conférenciers : le promoteur de l’entreprise, Sébastien Bazémo et Nafila Dabiré, chargé d’accompagnement des entreprises auprès de l’incubateur La Fabrique.

A l’origine, la maison Anne’C Couture est le projet d’un jeune créateur issu d’un quartier populaire d’Abidjan (Côte d’Ivoire). Armé de détermination, du gôut du travail et de confiance en soi, Sébastien Bazémo crée l’entreprise en 2000, emmène dans son aventure des femmes tisseuses et teinturières. De là est né la marque Bazem,se, qui dans sa langue maternelle signifie ‘’vient on va s’entendre’’. Le style fait de coupes rétro-afropolitaines et de couleurs chaudes (nuances d’ocre, du bleu et du vert) reflète une nostalgie du quartier d’origine. Ce style allié à la qualité et la créativité vaut aussi à Sébastin Bazémo une renommée. Chez Anne’ C ou Bazem’se, si vous préférez, les textiles africains sont réinventés en pièces d’exception. Le couturier parie notamment sur le kôkô dunda, étoffe délaissé et mal aimée. Avec succès.

Lobs numérique · SYlvie Meda /Sontié, Directrice Générale De L’Artisanat

Vingt ans après, Anne’C Couture veut réinventer sa marque. Bazem’se devient Sébastien Bazémo. Et pourquoi une nouvelle identité ? « Tout en restant dans la continuité et sans jamais oublier les débuts et le chemin parcouru, le promoteur a voulu marquer un nouveau tournant », a rapporté Nafila Dabiré. Cette réinvention, selon la représentante de la Fabrique, se traduit par de nouvelles ambitions affichées. Il s’agit, entre autres, d’un repositionnement et d’un renouvellement de l’identité visuelle, d’une amélioration du savoir-faire et d’une restructuration de l’organisation interne.  En outre, Anne’C compte faire du Kôkô dunda le wax des années 2020, du moins un textile africain incontournable. Et en termes d’objectifs, Bazem’se, version nouvelle, laquelle mixera Faso danfani et Kôkô dunda, entend se positionner comme marque de créateur, accélérer son changement d’échelle en se déployant à l’international où elle compte porter haut les richesses artisanales du Burkina et participer au développement socio-économique des artisans. Ce qui fait dire au promoteur que « Sebastien Bazémo » est une marque qui a gagné en maturité, ambitieuse et humaine à la fois et qui promeut le vivre-ensemble tout en restant fidèle à la terre africaine. De cette nouvelle identité, on en saura davantage le 28 août, jour de son dévoilement et de l’inauguration du nouvel atelier-showroom.

Bernard Kaboré

2.7 3 votes
Article Rating

      Partager    
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x

Félicitation, votre inscription a été validé!

Erreur lors de l'envoi de la requête. Veuillez réessayer!

LobsPaalga will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.