Un accord pourrait être bientôt conclu entre les autorités maliennes et la société militaire privée russe, Wagner, aux fins de former des hommes de l’armée malienne. C’est ce que soutient l’agence Reuters selon laquelle un millier de mercenaires devraient fouler le sol malien au nom de cet accord.

La société Wagner est présente en Centrafrique (Ph. Internet)

L’information a largement été relayée par plusieurs médias. Selon l’agence de presse Reuters qui cite plusieurs sources diplomatiques et sécuritaires, les autorités maliennes sont à deux doigts de conclure un accord avec la société militaire privée russe Wagner.

Cet accord, selon l’agence de presse, devrait permettre à Moscou d’étendre son influence en Afrique de l’Ouest. Et au total, un millier d’hommes seraient attendus sur le sol malien. En plus de de la formation des soldats, les mercenaires auront pour mission d’assurer la protection de certains hauts dirigeants maliens, mission qu’effectue déjà le groupe Wagner en Centrafrique.

Coût de l’offre de la société? Le groupe Wagner serait payé six milliards de francs CFA par mois pour ses services. En outre, l’accord pourrait garantir à la société russe l’accès à trois gisements miniers, deux d’or et un de magnésium, selon l’une des sources contactées par Reuters qui indique n’avoir pu confirmer ces informations de manière indépendante et n’avoir pu obtenir du groupe Wagner une réaction.

Toujours selon l’agence de presse britannique, la France a sollicité l’aide de certains de ses alliés, comme les Etats-Unis, et envoyé des émissaires à Bamako et à Moscou pour tenter de convaincre la junte au pouvoir de ne pas signer cet accord.

Du côté des autorités maliennes, ces informations n’ont pas été confirmées, selon les journalistes de Reuters. En effet, un porte-parole des autorités de la Transition aurait affirmé ne pas être au courant d’un tel projet.

En rappel, la société Wagner ou PMC Wagner a été créée en 2014 par Dmitri Outkin, fondateur et commandant militaire du groupe, lieutenant-colonel au sein des Spetsnaz jusqu’en 2013, ancien membre du Corps slave et un ancien officier du GRU (renseignements militaires russes).

B.K.

0 0 votes
Évaluation de l'article

      Partager    
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
×

Powered by WhatsApp Chat

× Comment puis-je vous aider ?

Félicitation, votre inscription a été validé!

Erreur lors de l'envoi de la requête. Veuillez réessayer!

LobsPaalga will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.