L’Union pour la renaissance/ parti Sankariste (UNIR/PS) et le Mouvement patriotique pour le salut (MPS) ont scellé une alliance ce 04 août 2021 à Ouagadougou. Cette alliance en forme de fusion annonce la création d’un seul parti politique réunissant ces deux formations politiques.

Article 1 : les partis politiques du Mouvement patriotique pour le salut (MPS) et l’Union pour la renaissance/ Parti sankariste (UNIR/PS), signataire du présent protocole, s’engagent à la fusion de leur parti pour la création d’un parti politique.

Lire aussi: Municipales 2022 : « Je ne doute pas que l’UNIR/PS fera de bons résultats dans le Sanguié »

Voici, le nœud du mariage entre ces deux partis de gauche, partis sankaristes. Pour la vice-présidente du MPS, docteur Rose Drabo, la fusion  sera parachevée par un congrès constitutif prochain. Cette fusion faite sur la base d’un protocole de 9 articles,  selon maitre Bénéwendé Stanislas Sankara, président de l’UNIR/PS, est guidée par un besoin de répondre aux attentes des peuples en terme de bonne gouvernance et de rupture. Ce,  dans la logique de la vision sankariste mais aussi dans la perspective de la conquête du pouvoir insufflé par l’alternative sankariste. A cet effet, une commission paritaire composée de 10 membres, a été mise en place. Cette équipe  devra travailler sur les aspects de la fusion.

Cette cérémonie de fusion a été marquée par le souvenir de la Révolution d’août 1983 sous la houlette du capitaine Thomas Sankara, l’idéal de ces deux formations politiques. Pour Me Bénéwende Sankara,  le 4 août est une date symbolique dans l’histoire du pays  et ce n’est pas le fait du hasard, d’avoir choisi cette date pour la fédération de leur parti politique. « Le plus grand des acquis  de la Révolution d’août est sans nul doute la révolution mentale », a –t-il déclaré. Dans cette lancée, le docteur Rose Drabo a affirmé que c’est en considération des acquis de la Révolution qui constituent des motifs de fierté légitime, que cette fusion trouve tout son sens. Elle appelle d’ailleurs les formations politiques et les militants progressistes à s’engager dans la dynamique amorcée tout en mettant en avant les objectifs du protocole.

Lire aussi: Le MPS à la majorité: Yacouba Isaac Zida salue une “décision réfléchie”

Le nouveau parti en gestation, s’engagera à répondre aux aspirations profondes des peuples. Cela passe, dira maitre Bénéwende,  par une gouvernance plus vertueuse à travers une rupture totale avec la gabegie et les pratiques clientélistes dans la gestion des affaires publiques.  

Camille Baki

0 0 votes
Évaluation de l'article

      Partager    
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
×

Powered by WhatsApp Chat

× Comment puis-je vous aider ?

Félicitation, votre inscription a été validé!

Erreur lors de l'envoi de la requête. Veuillez réessayer!

LobsPaalga will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.