Ce 21 septembre, l’identité des personnalités qui conduiront la transition au Mali, suite au coup d’Etat du 18 août, a été révélée. Sera au palais présidentiel de Koulouba, le retraité colonel-major Bah N’Daw, et à côté de lui, le chef de la junte, le colonel Assimi Goïta qui occupe le poste de vice-président.

Le président de la Transition, Bah N’Daw (Ph. Internet)

Tractations et consultations auront duré plusieurs semaines pour trouver l’oiseau rare qui dirigera la destinée du Mali pendant la transition de 18 mois. Les différentes parties sont visiblement parvenues à un consensus, celui qui fait du colonel-major à la retraite, Bah N’Daw, président de la  transition et par ailleurs ministre de la défense nationale. En effet, sur l’une des plateformes de communication du Comité national pour le salut du peuple (CNSP), l’on  peut lire comme suit : « Le collège mis en place pour la désignation des personnalités devant conduire la transition, après délibérations, a désigné : Monsieur Bah N’Daw, président de la transition ; colonel Assimi Goïta, vice-président ».

Qui est le nouveau locataire du palais de Koulouba ? Il n’a pas souvent été au-devant de la scène politique, certes. Mais celui qui vient d’être placé à la tête de l’Etat n’est pas pour autant un illustre inconnu, particulièrement au sein des forces armées maliennes. Né le 23 août 1950, Bah N’Daw est une tête bien connue dans le milieu des armées.  On attribue d’ailleurs une brillante carrière militaire à celui qui, depuis 2008, dirige l’Office national des anciens combattants. Bachelier, il a intégré l’armée en 1973 en tant qu’engagé volontaire avant d’être désigné l’année suivante pour effectuer un stage en Union soviétique. Puis, en 1976, celui qui est de la 7e  promotion de l’Ecole militaire interarmes de Koulikoro intègre l’armée de l’Air alors nouvellement crée. Avant de faire valoir ses droits de retraité, ce natif de Ségou a par ailleurs occupé de nombreux postes de responsabilité au sein de la grande muette : aide de camp de l’ex-président, Moussa Traoré, chef d’état-major de l’Armée de l’Air, chef d’état-major adjoint de la Garde nationale, directeur du génie militaire, chef de cabinet de défense à la Primature, directeur général de l’Equipement des armées, ministre de la défense, pour ne citer que cela.

Bernard Kaboré

1 1 vote
Article Rating

      Partager    
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
× WhatsApp

Félicitation, votre inscription a été validé!

Erreur lors de l'envoi de la requête. Veuillez réessayer!

LobsPaalga will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.