Médecins sans frontières et une ONG française présente au Burkina Faso depuis 1995 où elle y apporte l’assistance médicale humanitaire. Entre janvier et juin 2020, l’organisation a soutenu plus de 151 723 âmes. Pour mieux parler de ses valeurs, actions, dans ce contexte de terrorisme, l’organisation a convié, ce 16 septembre 2020, les journalistes pour un déjeuner de presse.

MSF est né en 1971 après la guerre du Biafra grâce à la volonté de médecins, de journalistes et de bonnes volontés. L’ONG intervient dans 70 pays à travers le monde grâce à 6,3 millions de donateurs privés. L’organisation qui intervient dans les cas d’urgence apporte son aide à ceux qui sont dans le besoin sans distinction aucune.

Au Burkina, elle intervient dans 4 régions (Sahel, centre nord, l’Est et le nord). Aujourd’hui , l’organisation exécute des projets réguliers à Djibo où elle fournit un appui  dans la salle d’urgences du centre médical avec antenne chirurgicale. En plus de la salle d’urgence, elle appuie également le bloc opératoire avec une équipe chirurgicale. 

MSF a également déployé un certain nombre d’interventions d’urgence sur l’ensemble du territoire, pour répondre aux premiers besoins des personnes les plus vulnérables, dans les zones particulièrement affectées  par l’insécurité et le déplacement des populations.

Présente dans les régions du Nord (Titao, Ouindigui), du Centre-nord ( Barsalgho), du Sahel (Djibo) , de l’Est ( Fada N’Gourma, Matiacoali, Gayeri) et de la Boucle du Mouhoun, l’ONG intervient en appui aux équipes de santé  locales en offrant des soins  médicaux de base et de santé secondaire aux populations locales et déplacées, affectées par l’insécurité. Les principes fondamentaux de MSF sont : l’éthique médicale, l’impartialité, la neutralité, l’indépendance et le témoignage.

Activités au profit des populations déplacés et des communautés d’accueil :

  • Soins de santé  primaires (à travers la mise en place de postes de santé avancés, la santé communautaire avec les agents de santé à base communautaire, accoucheuses  villageoises, les cliniques mobiles, le support aux centres de santé et de promotion sociale, les références.
  • Soins de santé secondaires (références, appui aux centres médicaux, centres médicaux avec antennes chirurgicales, prise en charge des patients etc.)
  • Campagne de vaccination
  • Santé mentale
  • Santé mère-enfant
  • Promotion de la Santé
  • Distribution d’eau
  • Distribution d’articles ménagers essentiels/ kit d’abris
  • Surveillance épidémiologique
  • Réparation ou construction de forages.

Selon la chef de mission de Médecins Sans frontières, Anne-Marie Boyeldieu,    son organisation exécute trois autres projets  à Ouagadougou, Bobo-Dioulasso et Fada N’Gourma. « Ces initiatives concernent la prise en charge  des patients touchés par la Covid-19 entre mars et juillet. Les équipes de MSF prennent en charge gratuitement les malades dans leurs zones d’interventions. En cas de  références aux grands hôpitaux pour cas compliqués , les frais sont également  pris en charge par l’ONG. Les activités non médicales sont aussi réalisées sans aucune contrepartie.

MSF au Burkina en quelques chiffres (janvier-juin 2020)

Patients vus en consultations  109 552

Cas de paludisme  traités  36 284

Interventions chirurgicales réalisées  139

Personnes ayant bénéficié  de prise en charge  en santé mentale 5748

Litres d’eau distribués 49 831 000

Employés   807  mobilisés dont 722 recrutés localement

W. Harold Alex Kaboré

 

2 2 votes
Article Rating

      Partager    
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x

Félicitation, votre inscription a été validé!

Erreur lors de l'envoi de la requête. Veuillez réessayer!

LobsPaalga will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.