Le Centre national des personnes handicapées moteurs (CNPHM) a reçu un lot de matériel offert par les filiales du Groupe Bolloré au Burkina Faso dans la matinée du jeudi 30 septembre 2021 à Ouagadougou.

Aperçu du matériel offert

C’est à Gounghin, plus précisément au tournant qui mène au nouveau siège de l’Assemblée nationale, que se trouve, depuis son ouverture officielle en 2002, le Centre national des personnes handicapées moteurs (CNPHM). C’est à cette structure que les sociétés du Groupe Bolloré  au Burkina Faso ont décidé, dans le cadre de la 6e édition de son Marathon Day, de faire un don composé d’un groupe électrogène, d’une meule, de pinces, de câbles de soudure et de perceuse.  La délégation des donateurs était composée des représentants de Bolloré Transport & Logistics  Burkina Faso, de Sitarail, de Canal + et de Canal Olympia.

La délégation des donateurs

Ce geste vise à promouvoir la transformation des moyens de mobilité en vue de répondre efficacement aux attentes des clients du centre, tout en générant des revenus pour les membres de l’association. C’est aussi une manière pour les entités du Groupe Bolloré d’apporter leur  pierre à l’autonomisation de ces personnes et ce faisant, de favoriser leur épanouissement socio-professionnel.

Le Marathon Day est une course solidaire créée en 2016 à l’initiative de Cyrille BOLLORE, le Président Directeur Général du Groupe. Chaque année, cette activité a lieu dans tous les pays où le groupe est représenté. En 2020, malgré la covid 19, plus de 14 000 personnes, dans 85 pays, avaient pris part à ce Marathon Day grâce à une application dénommée « United Heroes ».

La remise symbolique

« Par ce geste, nous avons voulu apporter à des personnes touchées par le handicap moteur, un moyen d’auto-prise en charge afin de leur redonner une dignité dans la société. Le but de notre aide est de redynamiser l’atelier de soudure dont elles ont la charge. Qui parle de handicap parle de personnes qui sont plus ou moins marginalisées et exclues de certaines activités de la société alors qu’elles sont des personnes ayant  des valeurs, des objectifs et des forces pour booster le développement local. Cette structure a retenu notre attention par son dynamisme, la qualité des activités qui y sont menées et leur impact sur le développement social» a déclaré M. Seydou Diakité, Directeur Général Pays de Bolloré Transport & Logistics Burkina Faso.

« Aidez-nous avec des marchés car nous avons aussi des familles à nourrir… »

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce don a beaucoup touché les membres de l’association qui ont profité de l’occasion pour présenter tout leur savoir-faire, notamment dans le domaine de la soudure (avec l’adaptation des motos en fonction du handicap par exemple), la couture, le tissage (Faso danfani), la maroquinerie, la peinture, etc. Il y a aussi les œuvres d’art (tables, chaises, poubelles, pots de fleurs, tabourets, etc.) dont certaines sont fabriquées à partir d’objets de récupérations comme les pneus.

Le président de la Fédération burkinabè des associations pour la promotion des personnes handicapées, Issa Palenfo

Le président de la Fédération burkinabè des associations pour la promotion des personnes handicapées, Issa Palenfo, déclare avoir été marqué d’émotions. Son objectif étant de former les personnes vivant avec un handicap qui viennent des 13 régions du pays pour apprendre un métier afin de pouvoir s’installer à leur propre compte dans leur localité d’origine. « La difficulté que nous avons, c’est pouvoir permettre justement aux uns et aux autres de s’installer. Nous n’en avons pas les moyens ». « Si vous pouvez nous aider avec des marchés, ce serait bien car nous avons aussi des familles à nourrir ». C’est ce plaidoyer que le porte-parole du CNPHM a fait à l’adresse de la délégation des  sociétés du Groupe Bolloré au Burkina Faso.

Ce don a beaucoup touché les membres de l’association…

En rappel, au Burkina Faso, Bolloré transport & logistics, comme son nom l’indique est présent dans le transport et la logistique. La société emploie plus de 400 Burkinabè et génère 350 emplois indirects à travers ses agences à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso.

Zalissa Soré

5 1 voter
Évaluation de l'article

      Partager    
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
×

Powered by WhatsApp Chat

× Comment puis-je vous aider ?

Félicitation, votre inscription a été validé!

Erreur lors de l'envoi de la requête. Veuillez réessayer!

LobsPaalga will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.