En prélude de la journée internationale de la personne albinos qui sera célébrée le 13 juin à Banfora, une journée ophtalmologique leur a été consacrée le 9 courant. Une initiative de l’Association burkinabè pour l’inclusion des personnes albinos (ABIPA) et de ses différents partenaires dont des médecins et infirmiers bénévoles qui vont assurer la prise en charge des albinos.

La journée ophtalmologique ce sont, entre autres, des séances de sensibilisation pour personnes albinos, des communications sur comment prendre soins de son corps, comment reconnaitre les signes d’une pathologie oculaire ou cutanée, c’est également se faire consulter gratuitement par des médecins bénévoles issus de la Société burkinabè d’ophtalmologie, du Centre de lutte contre la cécité qui ont pris de leur temps pour soutenir les albinos.  L’équipe médicale qui est à pied d’œuvre aujourd’hui au niveau du siège de l’ABIPA à Cissin est conduite par le chef de service ophtalmologique du Centre national contre la cécité,  Pathé  Sankara.  Ce dernier  a expliqué que pour ce groupe cible, la lumière et le soleil sont à la base des différentes maladies. « Pourtant au niveau de l’organe de la vue il faut la lumière pour qu’il devienne mature. Un enfant qui nait ne voit pas. Ce sont les rayons du soleil et les lumières matricielles qui vont exciter l’œil pour qu’il grandisse. Chez les albinos il y a un déficit de pigment qui fait que l’œil que l’on compare à un appareil photo n’a pas sa chambre noir. Il se trouve donc surexposé à la lumière du soleil », a-t-il confié indiquant que c’est pour cela que c’est mieux de prévenir que de guérir c’est à dire anticiper les pathologies de l’œil chez ces personnes vulnérables.

Toujours selon Pathé Sankara, lui et son équipe vont faire des dossiers pour certains patients en vue de les suivre régulièrement et  pousser l’œil à son maximum de bon fonctionnement. «Une acuité de 3/10 c’est spectaculaire chez les albinos. En dessous de cela, on essaie de tendre vers cette échelle. Tous les albinos doivent porter des lunettes solaires obligatoirement. Je lance donc un appel à toutes les bonnes volonté à mesure d’aider l’association », a-t-il terminé.  

De l’avis du président national, ABIPA, Fabéré Sanon, les personnes albinos sont sujettes à des problèmes  de santé liés aux maladies oculaires et cutanées. « Nous allons mettre l’accent  sur comment protéger l’œil de l’albinos qui est fragile.  Ce cadre va nous aider à rendre accessible les services de santé à plus de 55 personnes inscrites. On invite les albinos à se faire dépister et se faire suivre médicalement de manière précoce », a-t-il lancé.

W . Harold Alex Kaboré

0 0 voter
Évaluation de l'article

      Partager    
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
× Comment puis-je vous aider ?

Félicitation, votre inscription a été validé!

Erreur lors de l'envoi de la requête. Veuillez réessayer!

LobsPaalga will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.