Après le passage du ministre d’Etat en charge de la réconciliation natioanle, Zéphirin Diabré,  au niveau du CFOP, Eddie Komboïgo et ses collaborateurs se sont engagés à l’accompagner dans sa mission. Engagement matérialisé par la création d’un comité. Son président, Alain Zoubga de la formation politique, L’autre Burkina/ Parti pour la réconciliation et la refondation a été installé ce 7 mai 2021.

C’est par ce geste symbolique que Alain Zoubga a été installé par le président du CFOP

Il y a quelques mois de cela, le chef de l’Etat, Roch Kaboré, a nommé  un ministre d’Etat en charge des questions de réconciliation. Eddie Komboïgo, chef de file de l’Opposition,   a expliqué qu’il a reçu ledit ministre, Zéphirin Diabré, dans ses locaux pour comprendre sa vision et son entendement de la réconciliation. «  Son exposé a été fait en 4 points essentiels. Nous avons  demandé la réconciliation depuis 2016, notamment des partis membres du cadre de concertation. Cette initiative s’est matérialisé à travers la CODER », a-t-il dit.

Passé cette étape, toujours selon les explications de M. Komboïgo, un travail préliminaire a été fait et transmis plus tard au président du Faso.  Par la suite, la CODER a reversé les conclusions de sa réflexion au Chef de file de l’opposition qui a enrichit le document en vue de  faire une proposition au président du Faso, Roch Kaboré. « Ce dernier a demandé à l’APMP d’en faire  autant à l’époque. Nous avons abouti à un document consensuel que nous lui avons remis avant les élections, en février 2020. Le processus de réconciliation aurait  dû  être engagé dès mars 2020 », a-t-il précisé.   

Le chef de file de l’opposition et les partis affiliés ont décidé,  qu’après la visite de Zéphirin Diabré, ils se devaient de participer activement au processus de réconciliation et de mettre en place un comité de réflexion sur le sujet. Cet organe est chargé de mener des réflexions qui vont être consignées dans un document qui, par la suite sera analysé et critiqué en plénière du CFOP.  Lors de la dernière séance de travail de cette institution, le comité a été mis en place.  Il s’est agi à la rencontre de ce 7 mai d’installer le président de ce comité, Alain Dominique Zoubga de la formation politique, L’autre Burkina/ Parti pour la réconciliation et la refondation.

12 partis politiques se sont inscrits

Eddie Komboïgo       (CDP)

Toussaint Ouédraogo : La Marche pour la Patrie (LMP)

Achille Ouédraogo : Mouvement panafricain du Faso (MPF)

Drabo Toro : Parti pour la démocratie  et le progrès/ Parti socialiste (PDP/PS)

Issouf Kouanda :   Mouvement des intellectuels pour le développement (MIDE)

Boubacar Diallo : Mouvement Agir ensemble pour le Burkina Faso

Alain Dominique Zoubga : L’autre Burkina/ Parti pour la réconciliation et la refondation

Issa Balima : Union des forces centristes (UFC)

Gilbert Noel Ouédraogo : ADF-RDA

Mickael Kinda : Mouvement des jeunes républicains (MJR)

Ablassé Ouédraogo : Le Faso Autrement

Yassia Ouédraogo : Union nationale pour la Jeunesse active (UNJA)

W . Harold Alex Kaboré

0 0 voter
Évaluation de l'article

      Partager    
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
× Comment puis-je vous aider ?

Félicitation, votre inscription a été validé!

Erreur lors de l'envoi de la requête. Veuillez réessayer!

LobsPaalga will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.