Trois jours après la sanglante attaque dont ont été victimes des journalistes expatriés au Burkina, le drame continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive. C’est dans cette foulée que l’Association des journalistes burkinabè (AJB) a réagi dans une déclaration dans laquelle elle se dit « consternée » et demande l’ouverture d’une enquête.

L’Association des journalistes du Burkina (AJB) a appris avec consternation, ce 27 avril 2021 la mort de deux journalistes espagnols et de leur compagnon irlandais, travaillant dans la conservation de la nature, dans la région de l’Est du Burkina. 

Selon un communiqué du Ministère en charge de la Communication du Burkina, « dans la matinée du 26 avril 2021 vers 9h, une attaque menée par des individus armés a visé un convoi mixte constitué d’éléments locaux des Forces de défense et de sécurité  et des [étrangers] sur l’axe Fada N’Gourma- Pama dans la région de l’Est ».  Le ministère situe  « l’incident  à hauteur de la réserve de Pama ». 

Le bilan donné par le Ministère fait état de trois (03) blessés et quatre (04) portés disparus dont trois (03) [étrangers]  et un (01) Burkinabè. 

En effet, le journaliste de télévision David Berian et le cameraman Roberto Fraile se trouvaient dans la région de l’Est du Burkina pour tourner un documentaire sur la protection des parcs naturels contre les braconnages. Ils étaient assistés d’un agent irlandais de conservation. Les deux journalistes sont connus  comme étant des habitués des terrains de conflits. 

L’Association des journalistes du Burkina consternée par ces assassinats s’incline devant la mémoire des disparus et présente ses condoléances à leurs familles ainsi qu’à la Fédération des associations de journalistes espagnols (FAPE), partenaire au sein de la Fédération internationale des journalistes (FIJ). 

L’Association des journalistes du Burkina (AJB) condamne les assassinats des journalistes espagnols et leur accompagnateur irlandais, survenus au moment où grâce aux énormes sacrifices consentis par le gouvernement burkinabè et les FDS, une accalmie semblait s’installer. 

L’AJB se joint à la Fédération internationale des journalistes (FIJ) pour exhorter les autorités à ouvrir une enquête en vue d’élucider les circonstances de ces meurtres, de rechercher et de traduire les auteurs devant les juridictions compétentes. 

LAJB rappelle à tous les confrères nationaux et étrangers le contexte sécuritaire fragile marqué par des attaques terroristes à répétition depuis 2015. Elle exhorte les confrères à l’observation de la prudence et au respect des consignes sécuritaires en vigueur au Burkina Faso.

Fait à Ouagadougou, le 28 avril 2021

Pour le Bureau national

Le Président

1 1 voter
Évaluation de l'article

      Partager    
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
× Comment puis-je vous aider ?

Félicitation, votre inscription a été validé!

Erreur lors de l'envoi de la requête. Veuillez réessayer!

LobsPaalga will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.