Les 29 et 30 mars 2021, l’Association des élèves du secondaire de Ouagadougou (AESO) a invité ses membres à un débrayage de 48 h en vue de protester contre les nouvelles mesures du ministère de l’Education.  Au lendemain de ce sit-in, nous avons rencontré l’un de meneurs de cette lutte, en la personne de Madi  Ouédraogo, président de l’AESO. Pour lui, dire que lui et ses camarades sont manipulés, c’est insulter leur intelligence.  Il a également pu se prononcer sur un  poste qui circule sur les réseaux sociaux, « visant à le discréditer ». 

W. Harold Alex Kaboré

Lire aussi : Réforme des examens et concours : l‘AESO s’insurgent contre des « mesures impopulaires »

0 0 voter
Évaluation de l'article

      Partager    
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
× Comment puis-je vous aider ?

Félicitation, votre inscription a été validé!

Erreur lors de l'envoi de la requête. Veuillez réessayer!

LobsPaalga will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.