Venus très nombreux dans la matinée du 23 janvier 2021, les fidèles catholiques du Diocèse de Banfora, de même que des autres localités du Burkina, n’ont pas pu conduire l’abbé Rodrigue Sanou à sa dernière demeure. Pour cause, les autorités judiciaires ont finalement tenu à envoyer le corps de la victime dans la capitale pour une autopsie. C’est donc dans la nuit du 22 au 23 janvier 2021 aux environs de mi-nuit qu’un corbillard a transporté la dépouille en direction Ouagadougou. Toutefois, les fidèles catholiques ont prié pour le repos de l’âme du prête. Après les enquêtes, l’absout et à l’inhumation suivront, a indiqué Monseigneur Lucas Kalifa Sanon, Évêque de Banfora, sans autre précision de date.

L’évêque de Bobo-Dioulasso a appelé à la retenue sur les réseaux sociaux


L’abbé Rodrigue Sanou, curé de la paroisse Notre Dame de la paix de Soubaka, se rendait à une rencontre des curés présidée par l’évêque de Banfora le 19 janvier 2021 et n’est jamais arrivé à destination. Son corps sans vie a été retrouvé par des Dozos dans la forêt classée de Toumousséni, à une vingtaine de kilomètres de Banfora le 21 janvier 2021, à quelques 400 mètres du lieu où avait été découvert son véhicule.

Luc Ouattara.

Plusieurs religieux sont venus prier pour le repos de l’âme du defunt

L’archevêque de Bobo-Dioulasso, Paul Ouédraogo, a effectué le déplacement à l’occasion de cette triste disparution

0 0 voter
Évaluation de l'article

      Partager    
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
× Comment puis-je vous aider ?

Félicitation, votre inscription a été validé!

Erreur lors de l'envoi de la requête. Veuillez réessayer!

LobsPaalga will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.