Au cours d’un entretien qu’il nous a accordé à son cabinet, sis à Belle ville,  Ouagadougou,  le candidat malheureux à la présidentiel, Me Ambroise Farama, a confié qu’il se réjouit qu’on ne lui ait pas ouvert la porte pour la signature de  l’accord politique que l’opposition avait préparé en cas de second tour. « Je me serais retrouvé dans une fourmilière de traites et de menteurs », a confié le leader de l’Organisation des peuples africains.

Interview réalisée par

W . Harold Alex Kaboré

1 1 vote
Article Rating

      Partager    
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
× Comment puis-je vous aider ?

Félicitation, votre inscription a été validé!

Erreur lors de l'envoi de la requête. Veuillez réessayer!

LobsPaalga will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.