Selon nos confrères du quotidien d’Etat Sidwaya, les conclusions du rapport d’enquête sur l’attaque d’Inata ne satisfont pas le chef de l’Etat, Roch Kaboré. Il aurait alors rejeté ce rapport parce que, semble-t-il, il ne contiendrait pas assez d’éléments pour situer les responsabilités. Pour ce faire, le président aurait donné un nouveau délai de 10 jours à compter du 3 décembre à l’inspection générale des armées pour qu’un retour lui soit fait.

Lire aussi:Attaque meurtrière de Inata : la Nation rend hommage aux vaillants combattants

En rappel, Roch Kaboré a reçu le rapport d’enquête sur cette attaque qui a fait 57 victimes, tous des gendarmes, le 30 novembre dernier des mains du ministre de la Défense.

0 0 votes
Évaluation de l'article

      Partager    
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
×

Powered by WhatsApp Chat

× Comment puis-je vous aider ?

Félicitation, votre inscription a été validé!

Erreur lors de l'envoi de la requête. Veuillez réessayer!

LobsPaalga will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.