Ces derniers jours, des informations insistantes font état de ce que certains villages de la commune de Mangodara sont en train de se vider de leurs populations. Ils rejoignent le chef-lieu de la commune pour se mettre en sécurité  face à la recrudescence des attaques terroristes. Ainsi, les déplacés que l’on enregistre proviennent des villages de Noumoutiedougou, Farakorosso, Diaya, Sirakoro, kando, Loguégnenè, Niamago, Bondokoro et Dogossè.

Selon des informations, cette migration s’est accélérée après que ces villageois aient reçu la visite d’hommes armés le 9 septembre dernier.La commune de Mangodara est frontalière de la Côte d’Ivoire, pays dans lequel ces mêmes groupes armés troublent la quiétude des populations de part et d’autres de la frontière.

Lobspaalag.com

1 1 voter
Évaluation de l'article

      Partager    
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
×

Powered by WhatsApp Chat

× Comment puis-je vous aider ?

Félicitation, votre inscription a été validé!

Erreur lors de l'envoi de la requête. Veuillez réessayer!

LobsPaalga will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.