Après la récusation du chef de Sao, Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo, par l’opposition politique qui l’accuse de n’être pas neutre, le ministre de l’Administration territoriale, Clément Sawadogo, a convoqué la presse pour une rencontre ce 13 juillet. Il a alors expliqué aux journalistes présents qu’en dehors des dispositions édictées par le code électoral, aucun texte ne leur permet de recevoir une récusation des membres de la CENI. « La loi ne prévoit pas non plus une validation de la désignation de chaque représentant par les  autres composantes. Chaque composante désigne son représentant », a-t-il dit.

L’élection du président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), initialement prévu pour le 12 juillet 2021 au ministère de l’Administration territoriale, a été reportée au jeudi 15 juillet. L’un des prétendants au poste, le chef de Sao, Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo, qui est à la CENI pour le compte de la société civile est récusé par l’opposition, qui l’accuse de partialité.

Selon le ministre d’Etat, Clément Sawadogo, suite à la mise en œuvre de la procédure de renouvellement de la CENI et la prise d’un décret nommant ses membres, son département  a reçu deux lettres. « L’une adressée par le chef de file de l’opposition politique, l’autre provenant d’une organisation nommé Réseau des mouvements du Burkina Faso (RMB).   Pour  ce qui concerne le CFOP, la lettre évoque deux problèmes. Le premier a trait à des questions de procédures, Eddy Komboïgo juge que la date de l’élection prévue pour hier a été précipitée. Le CFOP  estime que les membres de la CENI doivent prêter serment avant de poser un quelconque  acte », a fait savoir le ministre Sawadogo. Le second problème posé par le CFOP est la récusation d’un commissaire de la CENI, notamment le représentant de la chefferie coutumière, au motif que cette personnalité a une appartenance politique et a participé à la dernière campagne présidentielle en soutenant un candidat.   

Le passé de l’intéressé qui a été  député, président de la Haute cours de justice a aussi été soulevé par le CFOP, à en croire le ministre de l’Administration territoriale.

Clément Sawadogo a aussi commenté le fait que le RMB, récuse le commissaire Tasséré Sawadogo qui représente l’opposition (ADF/RDA) à la CENI à cause de « son activisme politique débordant et ses prises de position partisanes”. Le RMB évoque aussi dans sa lettre de récusation une tentative de Tasséré Sawadogo “de bloquer les derniers résultats des élections couplées en  suspendant sa participation à la CENI à un  moment donné », a expliqué le ministre Sawadogo.

Ce dernier a poursuivi son entretien avec les journalistes en disant qu’après que ces récusations  aient été portées sur la place publique, il était de bon ton qu’il en dise un mot. « On a repoussé l’élection afin  de peaufiner davantage le processus mais nous avons répondu au CFOP qu’il n’y a aucun lien de calendrier entre la prestation de serment et l’élection du bureau.  L’élection du bureau fait partie du processus de mise en place de la CENI qui peut être poursuivit. Il y 5 , 10 ans, ça été le cas.  Le report ayant été acté le problème ne se pose plus à présent  », a-t-il conclu.

W . Harold Alex Kaboré

5 1 voter
Évaluation de l'article

      Partager    
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
×

Powered by WhatsApp Chat

× Comment puis-je vous aider ?

Félicitation, votre inscription a été validé!

Erreur lors de l'envoi de la requête. Veuillez réessayer!

LobsPaalga will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.