La sous-section du syndicat des travailleurs des travaux publics, du bâtiment, de l’hydraulique et  assimilés (SYTTPBHA)  a invité les travailleurs permanents  et les contractuels des Transports à observer un arrêt de travail de  72 h qui a débuté le 27 avril 2021. La plateforme revendicative est constituée de 13 points.

Les manifestants ont passé la journée d’hier à la Bourse du travail où les discussions ont porté, entre autres, sur les origines du mouvement syndicale et la conduite à tenir durant les trois jours de débrayage. Les usagers qui se sont rendus dans les différents services du ministère des Transports, de la mobilité urbaine  et  de la sécurité routière ont sans soute été confronté à des désagréments dus au sit-in qui est bien suivi selon Savadogo Boukari, porte-parole du SYTTPBHA.

Les différents points de la plateforme revendicative du  syndicat

-Le respect des libertés démocratiques  et syndicales ; 

-L’intégration  à la fonction publique des 23 contractuels  conformément à l’autorisation du conseil  des ministres en sa séance du 10 mars 2021 ;

-L’audit du projet de modernisation  et de sécurisation  des titres  de transports qui permettra une meilleure réorientation afin d’assurer sa viabilité et son efficacité ;

-La régularisation de la situation  du personnel affecté  comme agent de caisse à la direction générale  des Transports  terrestres et maritimes et dans  les directions régionales des transports, de la mobilité  urbaine et de la société  routière ;

-L’opérationnalisation  de l’arrêté conjoint  n2020/135/ MTMUSR/ MINEFID du 12 mars 2020 portant modalités  d’octroi  et de répartition  de la prime  de motivation allouée aux agents  du ministère des Transports, de la Mobilité urbaine et de la sécurité  routière avec rappel de 2019 et 2020.

-La définition de critères clairs et transparents dans la sélection des examinateurs  de permis de conduire ;

-Le rétablissement du fonds d’équipement  de la direction générale des transports terrestres  et maritimes  pour lui permettre d’assurer son fonctionnement normal ;

-L’opérationnalisation  de l’arrêté conjoint n2020/012/MTMUSR/MINEFID du  20 février 2020 portant institution et modalités d’allocation d’une indemnité  aux examinateurs  du permis  de conduire avec le paiement immédiat des arriérés.

– Le respect des conclusions  des travaux  du comité  portant relecture de l’arrêté,  du 29 juillet 2019 portant modalités  de gestion  du carburant  au sein MTMUSR ;

-L’arrêt du processus de privatisation  des postes de pesage de l’office  nationale de la sécurité routière (ONASER) ;

-La responsabilisation  des opérateurs de pesée conformément à leurs attributions  et leur affectation effective dans les postes de pesage ;

– Le recrutement d’autres  opérateurs de pesée ;

-L’opérationnalisation de l’arrêté n2012-663/PRES/PM/MEF portant  indemnités de missions  à l’intérieur du pays applicable aux agents  publics de l’Etat au profit des travailleurs de l’ONASER.

W. Harold Alex Kaboré

2 1 voter
Évaluation de l'article

      Partager    
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
×

Powered by WhatsApp Chat

× Comment puis-je vous aider ?

Félicitation, votre inscription a été validé!

Erreur lors de l'envoi de la requête. Veuillez réessayer!

LobsPaalga will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.