Le Parlement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest tient sa 2e session ordinaire de l’année 2020 du 13 au 19 janvier 2021. Pandémie de covid 19 oblige, cette réunion se fait par visioconférence. Par ailleurs, elle ne se tient que maintenant parce que, entre autres, l’agenda politique dans la région ouest-africaine était particulièrement chargé  en fin 2020 avec des élections en Côte d’Ivoire, en Guinée Conakry, au Burkina, au Ghana et au Niger.

Malgré l’absence physique des parlementaires au siège du Parlement à Abuja, l’ouverture solennelle de la session ce 13 janvier a respecté le protocole habituel dont l’appel nominatif des députés, la prestation de serment des nouveaux élus, l’examen et l’adoption du projet d’ordre du jour ainsi que le programme de travail.

Comme lors des sessions en présentiel, durant la présente, les  élus communautaires travailleront en plénière mais aussi en commission. Le clou de leurs travaux sera l’examen et  l’adoption du budget de la communauté. Ainsi, le projet présenté le 14 janvier par le président du Comité administration et finances (CAF) du Parlement en plénière fait ressortir le montant global du budget de la Communauté à 398.044.625 unités de compte, dont 20. 401.258 comme budget du Parlement. Ce budget sera examiné en détail par une commission ad hoc. Son adoption, avec les amendements qui viendraient à être faits par  les députés, aura lieu en plénière, le jeudi 15 janvier.

Outre l’adoption du budget de la Communauté, les députés statueront sur le programme d’activités du Parlement pour 2021, les projets de rapports des commissions permanentes, des commissions mixtes,  des commissions ad hoc et des missions d’observation des élections. Elle est aussi appelée à approuver le plan stratégique du Parlement pour cette 5e  législature (2020-2024) dont le l’objectif phare, c’est l’élection des députés de la CEDEAO au suffrage universel direct, selon les orientations définies par l’actuel président dès sa prise de fonction.

En rappel, cette 5e  législature du Parlement de la CEDEAO est dirigée par l’honorable Sidie Mohamed Tunis de la Sierra Leone. Il a été porté à la présidence de l’institution, selon l’ordre alphabétique des pays membres, le 9 mars 2020 pour un mandat non renouvelable de 4 ans.

Créé en vertu des articles 6 et 13 du Traité révisé de la CEDEAO (1993) et la signature du Protocole initial de sa composition en août 1994, le Parlement communautaire est fonctionnel depuis novembre 2000. Il compte 120 membres issus des Parlements des 16  pays membres, cooptés sur une base égalitaire de 5 députés par pays et le reste des 40 sièges répartis au prorata de leurs populations. Sur cette base, le Nigeria y occupe  le nombre le plus élevé de sièges : 35.

Le Burkina y compte 6 députés avec pour cheffe de délégation l’honorable Kaboubié Reine Bertille Sakandé/ Benao.

L’Hon. K. Reine Bertille Sakandé/Benao, cheffe de la délégation burkinabè

Liste des députés burkinabè qui siègent actuellement au Parlement de la CEDEAO :

  1. Kaboubié Reine Bertille Sakandé/Benao
  2. Kourbié Modibo Ouattara
  3. Nimayé Nabié
  4. Rossan Noël Toé
  5. Boukary Barry
  6. Yaméogo Saïdou

Les 2 derniers n’ayant pas été réélus lors des dernières élections législatives au Burkina, ils devraient être remplacés

Zéphirin Kpoda

1.5 2 votes
Article Rating

      Partager    
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
× Comment puis-je vous aider ?

Félicitation, votre inscription a été validé!

Erreur lors de l'envoi de la requête. Veuillez réessayer!

LobsPaalga will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.