Les 9e journées communautaires de la société civile ont été lancées le 19 octobre 2020 à Ouagadougou. Au cours de deux jours, les OSC  et le ministère de la Santé vont renforcer la promotion des droits humains et du genre dans les projets de riposte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme. 

Les journées communautaires de la société civile sont nées de l’initiative d’un réseau regroupant 35 associations nationales, qui ont donné naissance à la Convergence communautaire du Faso (COCOFA). Il a été créé en 2007. Durant deux jours, les  organisations membres du réseau vont réfléchir sur des thèmes d’intérêt communs sur la lutte  contre le VIH et la santé de la reproduction.

Les présentes journées vont fédérer les actions et les idées des OSC sur trois priorités en lien avec  les objectifs nationaux de santé : l’amélioration de l’efficacité  du système d’intervention communautaire prenant en compte la coordination entre les agents communautaires, les services  publics et les partenaires ; l’amélioration de l’accès aux services de santé,  notamment le financement  durable des soins, le traitement à travers  les mécanismes durables existants ; la réduction des barrières légales, de la stigmatisation, de la discrimination et de toutes  les formes de violations du droit à la santé des populations vulnérables.

Selon le représentant du secrétaire permanent du Conseil national de la lutte contre le SIDA et les infections sexuellement transmissibles, Ahmed Ouangré, le thème de cette année : « promotion des droits humains dans la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme au Burkina Faso », met l’accent  sur le suivi des recommandations inscrites dans le livre blanc afin, que les programmes, plans et projets puisent les prendre en compte dans les planifications  de 2021-2025.

le président de la COCOFA, Edouard Diapa

Selon le président de la Convergence communautaire du Faso, Edouard Diapa , les thématiques de ces deux jours de panels sont : « état des lieux de la mise en œuvre des recommandations du livre blanc ; prise en compte du genre  et des droits humains dans la stratégie nationale de la santé communautaire et son plan opérationnel ; présentation du référentiel communautaire et implications dans la mise en œuvre des politiques de santé ; Synthèse des journées communautaires et validation du document de plaidoyer et feuille de route », a-t-il cité.  

Les acteurs de la société civile jouent un grand rôle en matière de santé au Burkina Faso à travers la mise en œuvre des activités communautaires, la veille, le plaidoyer dans la lutte contre le VIH, sur le terrain et par leurs participations aux différentes instances nationales de lutte contre ces pathologies. Chaque année, les acteurs communautaires organisent des journées en vue de la capitalisation de leurs actions et la quête de leur plus grande implication à l’amélioration de la santé des populations au Burkina Faso.

W . Harold Alex Kaboré

Alex.kabore@lobspaalga.com

5 1 voter
Évaluation de l'article

      Partager    
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
×

Powered by WhatsApp Chat

× Comment puis-je vous aider ?

Félicitation, votre inscription a été validé!

Erreur lors de l'envoi de la requête. Veuillez réessayer!

LobsPaalga will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.