La nouvelle est tombée en milieu de matinée ce 28 septembre. Le général de Division Ali Traoré est décédé dans une clinique à Tunis où il avait été évacué quelques jours plus tôt.

Le général de Division Ali Traoré

L’armée burkinabè perd ainsi le premier général de ses forces aériennes, un officier chevronné qui a été chef d’état-major général pendant presque 9 ans. A 70 ans, le général Ali Traoré était pétri d’une grande expérience dont les forces de défenses nationales ont grand besoin en ces temps difficiles.

Qui était le général Ali Traoré ?

Il était né le 14 novembre 1950 à Banfora. A 20 ans il entre à l’armée de l’air et y gravit rapidement les échelons. On retient de ses Etats de service que de 1978 à 1982, il a été chef des opérations de la base aérienne. En 1983, il est y nommé chef des moyens généraux. De 1988 à 1989, il a été chef de cabinet militaire à la présidence du Faso. De 1992 à 1999, il était chef de section air à l’état-major de l’armée. De 1999 à 2000, il a été chef d’état-major général adjoint des armées. Du 14 novembre 2000 au 8 juillet 2009, il a été chef d’état-major général des forces armées burkinabè. Des 18 chefs d’état-major qu’a connu l’armée nationale en 59 ans, il est l’un des rares à y être resté près de 9 ans aux commandes.

Le message de compassion du Premier ministre

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré salue la mémoire du Général de Division Ali Traoré, décédé des suites de maladie. Depuis Bobo-Dioulasso où il participe à la rencontre du Cadre de concertation Etat/secteur privé, le Chef du Gouvernement a réagi suite à l’annonce de cette triste nouvelle.

“J’ai appris avec une profonde affliction, la disparition du Général de Division Ali Traoré, des suites de maladie. Il a eu un brillant parcours au sein des Forces Armées nationales burkinabè. Il a été notamment Chef d’Etat-major général des Armées et le premier Général de l’Armée de l’Air burkinabè. Il nous quitte à un moment où notre Armée, en pleine restructuration, avait encore besoin de sa précieuse contribution pour relever les défis actuels. Je tiens à lui rendre un vibrant hommage, pour son apport inestimable dans l’édification de notre pays.

En ces moments particulièrement douloureux, j’adresse mes condoléances les plus attristées à sa famille biologique et à ses frères d’armes.

Mon Général, reposez en paix et que la terre libre du Burkina que vous avez tant aimée et servie avec honneur et dignité vous soit légère!”. C’est le message que Christophe Joseph Marie Dabiré a publié sur sa page facebook, pour rendre hommage à l’illustre disparu et adresser ses condoléances à ses proches.

DCRP/Primature

Les Commandements des Armées de la Haute-Volta au Burkina Faso

1. Général Aboubacar Sangoulé LAMIZANA, Chef d’état-major général des Armées, 1er nov. 1961 au 15 janv. 1966;

2. Chef de Bataillon Vadogo OUEDRAOGO, du 15 janv. 1966 à 09 janv. 1968;

3. Général Baba SY, du 09 janv. 1968 au 19 déc. 1979 ;

4. Général Bila ZAGRE, du 9 déc. 1979 au 07 déc. 1980 ;

5. Colonel Saye ZERBO, du 07 déc.  1980 au 14 mai 1982 ;

6. Colonel Yorian Gabriel SOME, du 14 mai 1982 au 25 mai 1983 ;

7. Colonel Marcel TAMINI, du 25 mai 1983 au 10 aout 1983 ;

8. Chef de Bataillon Boukary Jean-Baptiste LENGANI, Commandant en Chef du Haut-Commandement des Forces armées populaires du 10 août 1983 au 20 sept 1989 ;

9. Chef de Bataillon Louis Joanny YAMEOGO, Commandant en Chef du Haut-Commandement des Forces armées populaires du 20 sept 1989 au 30 déc. 1991 ;

10. Colonel Badaye FAYAMA, Commandant en Chef du Haut-Commandement des Forces armées populaires du 30 dec 1991 au 31 déc. 1995; et Chef d’état-major général des Armées du 31 déc. 1992 au 11 juin 1995 ;

11. Colonel Ibrahim TRAORE, Chef d’état-major général des Armées, du 11 juin 1995 au 02 juin 1999 ;

12. Colonel Kouamé LOUGUE, du 02 juin 1999 au 14 nov 2000 ;

13. Général de brigade aérienne Ali TRAORE, du 14 nov 2000 au 08 juillet 2009 ;

14. Général de brigade Dominique DJINDJERE, du 08 juillet 2009 au 15 avril 2011 ;

15. Général de brigade Nabéré Honoré TRAORE, du 15 avril 2011 au 27 novembre 2014 ;

16. Général de brigade Pingrénoma ZAGRE, du 27 novembre 2014 au 28 décembre 2016 ;

17. Général de brigade Oumarou SADOU, de 28 décembre 2016 au 10 janvier 2019 ;

18. Général de Brigade Moise MININGOU depuis le 10 janvier 2019.

1.7 3 votes
Évaluation de l'article

      Partager    
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
×

Powered by WhatsApp Chat

× Comment puis-je vous aider ?

Félicitation, votre inscription a été validé!

Erreur lors de l'envoi de la requête. Veuillez réessayer!

LobsPaalga will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.