Le coup d’envoi de la compétition donné par le ministre Harouna Kabore

6e Edition du genre, le tournoi des anciens stagiaires et collaborateurs de l’Observateur Paalga  a tenu toutes ses promesses ce 19 septembre 2020 . C’est sur le terrain de l’amphi A500 de l’Université Norbert Zongo de Koudougou que les deux finalistes, la Seleçao et Révélation FC étaient aux prises. Seleçao l’emporte lors des tirs au but.

La seleçao reçoit son trophée des mains du ministre, Harouna Kaboré, parrain du tournoi Paalga

Tout a commencé par un match de gala. Deux équipes s’affrontent, celle des éditions sidwaya et celle de l’Observateur Paalga. Détrompez-vous, ce n’était pas la finale mais une entrée en matière. Il fallut attendre 16h pour voir les deux finalistes, la Seleçao et Révélation FC. Elles auront eu une cinquantaine de minute de jeu, mais cela restera peine perdue. Puisque le score restera nul et vierge à la fin du temps réglementaire. Et ce malgré les assauts incessants des buteurs de part et d’autres. Une issue s’offre à Seleçao et Révélations FC, celle de la phase décisive des tirs au but. La première équipe citée prend le dessus et sort victorieuse, grâce à deux de ses 3 tireurs qui ont su, avec agilité, placer le cuir au fond des filets. Consacrant ainsi leur équipe comme vainqueur de la 6e Edition du tournoi Paalga. Elle remporte de ce fait la somme de 200 000f et un trophée.

Une compétition de qualité dira le ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Harouna Kabore, parrain du tournoi des anciens stagiaires et collaborateurs de L’Observateur Paalaga. Pour lui, il ne pouvait qu’associer son image à cet évènement car affirme-t-il, c’est un véritable catalyseur de développement et de cohésion sociale.

Edouard Ouédraogo, Directeur de Publication de l’Observateur Paalga

Les mérites d’Edouard Ouédraogo reconnus

“Edouard Ouédraogo est un monument” reconnaissent les organisateurs du tournoi. Et au ministre Harouna Kabore d’insister “Edouard Ouédraogo s’est investi beaucoup dans l’histoire du journalisme burkinabè” l’Observateur, dit-il, est finalement une école de journalisme. Et qui mieux que le président des anciens stagiaires et collaborateurs de l’Observateur Paalga, Mahamadi Tiégna, directeur général des éditions Sidwaya, de le reconnaitre. Pour cet ancien, l’arbre qui veut grandir doit honorer ses racines, d’où cette initiative qui vise à fédérer les anciens, tous ceux qui d’une manière ou d’une autres, ont travaillé dans ce journal, mais aussi rendre hommage à ce grand homme, qui a fait de l’Observateur une grande école. En rappel, c’est la 4e fois que la ville de Koudougou abrite cette compétition, les deux autres se sont déroulées à Ouagadougou.

Camille Baki

1 1 vote
Article Rating

      Partager    
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x

Félicitation, votre inscription a été validé!

Erreur lors de l'envoi de la requête. Veuillez réessayer!

LobsPaalga will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.